Portraits de femme >

Florence Moreau, de la comptabilité à la somatothérapie...

« A chaque instant de notre existence (...), nous sommes amenés à décider si nous voulons être des victimes ou les acteurs de notre vie. Nous avons le choix entre la plainte et le changement, la colère et le calme intérieur, le malheur et le bonheur. » (A. Grû¼n). Cette phrase guide la nouvelle vie professionnelle de Florence Moreau qui après avoir vécu une première carrière dans la comptabilité vient de s’installer comme somathérapeute et masseuse bien être, à Pluneret dans le Mobihan.

c’est à Pluneret, au cœur du lieu-dit Lann Héol ( « Lieu Sacré du Soleil », ça ne s’invente pas !) que Florence vous reçoit. Ses yeux clairs et pétillants, son sourire sincère et malicieux vous accueillent sur le pas de la porte de sa maison tout en bois. Car c’est chez elle qu’elle a installé et aménagé guidée par une experte dans l’art du Feng Shui sa salle de massage, un bel espace zen qui donne sur le jardin et invite les femmes à poser leur fardeau, retrouver le chemin du bien-être et se ressourcer.

Le destin avance masqué... mais sème ses petits cailloux pour qui sait voir.

Florence ne s’est pas, d’abord, destinée au massage : non, petite fille, elle se rêvait artiste danseuse étoile ou dessinatrice dans le milieu de la publicité. Mais le rêve n’a pas pris corps : les familles prennent rarement ces rêves au sérieux... Les chiffres, voilà qui convient mieux aux grandes personnes ! Sa famille et l’institution scolaire l’orientent vers un CAP-BEP de comptabilité à l’issue duquel elle intègre un lycée de Blois pour préparer un bac G2.

s’ensuivent, logiquement, des postes de comptable en Touraine dont un qui, lui offrant régulièrement l’opportunité de se déplacer en Bretagne, finalement, donne du sel à sa vie.

Mais voici que la tournée bretonne est échangée contre une virée normande et que sa supérieure hiérarchique qu’elle appréciait et qui lui avait tout appris du métier laisse sa place à une femme avec qui les « atomes ne crochent pas ». Fin du premier acte : licenciement pour incompatibilité d’humeur... ponctué, sur le plan familial, par le décès de son père.

« Saute de la falaise autant de fois que tu peux ! » lui a, un jour, dit son coach...

Florence perd le sourire et cherche le chemin qui le lui rendra. La Bretagne, alors, se rappelle à elle : c’est un cabinet de comptabilité installé à Quiberon qui, le premier, répond positivement aux candidatures spontanées envoyées en nombre. Florence reprend sa calculette... mais la mort dans l’âme : ce métier, « routinier, solitaire, rétif à la créativité et qui impose des horaires pléthoriques » la rend exsangue.

Aussi, une amie bretonne la convie à un stage sur les 5 éléments : une « révélation ! » Florence pressent immédiatement qu’une graine de bonheur vient d’être semée sur son chemin : l’espoir de trouver sa nouvelle voie professionnelle pointe le bout de son nez.
Aussitôt, la jeune femme se documente et s’inscrit à des stages d’été. d’abord, une session de formation en numérologie mais aû¯e ! Encore des chiffres !...Non, ça n’ira pas. Elle trouve alors un stage de découverte du massage : eurêka ! Florence prend conscience que le corps a une mémoire et pressent que le processus de guérison qu’elle a engagé par ailleurs pourrait bien passer par là. En outre, masser lui plaît terriblement.

Elle s’inscrit sans tarder à l’antenne nantaise de l’Ecole Elémenterre (où elle reçoit un enseignement théorique, pratique le massage californien, le shiatsu, la relaxation coréenne et explore les mondes du yoga, de la méditation, du qi gong, du taû¯ shi et du rebirth - « renaissance » en français -, une technique arrivée en France dans les années 80).
En 2004, notre comptable reçoit son diplôme de somathérapeute.

« Rien ne sert de courir ; il faut partir point.. » La Fontaine.

Désireuse d’enrichir encore sa pratique, Florence intègre une formation afin d’obtenir le diplôme d’Animateur de Groupes en Rebirth (diplôme obtenu en 2010) ; parallèlement débute la construction de sa maison tout écolo qui accueillera son lieu d’activité, .

Le projet peut prendre forme : Florence pense allier les deux pôles de sa vie, la comptabilité pour conserver une certaine assise financière et le massage qui, véritablement, constitue sa voie.

Finalement, l’ambiance sur son lieu de travail, devenant délétère, pousse notre comptable à accepter une rupture conventionnelle de contrat. Florence ne se démonte pas : elle profite de cette période pour s’engager, à Vannes, dans une formation de coaching de vie. Là, « en apprenant sur les autres, [elle] en apprend encore beaucoup sur [elle]-même. » Aussi, son projet se précise : elle sait maintenant que son vœ le plus cher est d’accompagner les femmes, tant sur le plan physique que spirituel, dans leur quête d’épanouissement et d’autonomie.

Aujourd’hui...

Après s’être nourrie de l’énergie du groupe de femmes réunies à l’occasion de la première session de « Formation à l’Emergence de Projets » organisée par Entreprendre au Féminin dans le Morbihan, Florence a ouvert son cabinet à Pluneret.

Aujourd’hui, Florence développe son activité autour de trois axes : le massage, l’accompagnement administratif de Très Petites Entreprises qui la laissent libre de travailler avec créativité et la formation : Florence met en place différents ateliers, comme des ateliers de découverte de la respiration consciente, des activités parents enfants autour du yoga, de la méditation, de la création, de la danse créative. Elle est aujourd’hui reconnue et sollicitée pour intervenir lors de conférences ou pour écrire des articles pour des magazines spécialisés dans le Bio et le bien être.
Florence Moreau
Centre de Reconnexion Corporelle
Lann Héol
56400 Pluneret
Tél 06.98.14.30.76 ou 02.56.54.57.01
http//florencemoreau.wix.com/emergence

Découvrir le métier de Florence en Vidéo https://www.facebook.com/video.php?v=690148484356062&set=vb.355982584439322&type=2&theater

Interview et écriture réalisées par Stéphanie LeRoy.

le 28 février 2014 par Gaëlle Vigouroux