Conseils d’experts >

Existe-t-il un moment clé pour se lancer ? Les cycles du changement en matière de création d’entreprise

Les conseils d’Anne Marie Moisy

Existe-t-il un bon moment pour créer son entreprise ? Pourquoi faut-il se former, se mettre en réseau , Comment anticiper les changements dans la création d’entreprise. Une conférence animée par Anne Marie Moisy, responsable du Service Itinéraires de l’ESC Bretagne Brest.

Un partenariat avec l’Incubateur Produit en Bretagne

Cette conférence est le fruit d’un partenariat entre l’Association Entreprendre Au Féminin Bretagne et l’Incubateur Produit en Bretagne, initié dans le cadre des relations de l’Ecole avec les entreprises et les réseaux. David Mérieau, responsable du 3è cycle Entreprendre Créer Reprendre a souligné l’intérêt de la formation et des réseaux dans la conduite d’un projet de création/reprise d’entreprise.

Anne Marie Moisy accompagne les personnes, les salariés, les étudiants, les créateurs d’entreprise dans les phases de changement.
Changement de métier, changement de statut comment fonctionnons nous devant ces situations particulières ?

Ou est-ce que j’en suis dans mon projet ?
Combien de temps me faudra-t-il pour véritablement créer ?

Créer son entreprise amène des changements profonds au niveau personnel et demande une réflexion qui peut prendre du temps. Entre une période d’arrêt d’activité et une reprise d’activité il peut s’écouler de 18 mois à deux ans. Pendant cette phase de deuil, de maturation et de reconstruction, il n’est pas inutile de se former et de se faire accompagner.
Les changements qu’ils soient voulus ou subis nous obligent à mettre en place de nouveaux projets : ces besoins de changement apparaissent pour tous de façon cyclique. Le changement est naturel et récurrent : on est amené à changer tout au long de sa vie et la durée des cycles est différente d’un individu à l’autre.

Le cycle du changement

Formaliser > Lancer son projet > Rentabiliser > Rupture > Deuil > Faire le point > Nouveau projet > Maturer > Nouvelles valeurs > Inventer le futur.

A chaque étape, se poser les bonnes questions

  • Qu’est ce que je me dis ?
  • Quels sont mes sentiments ?
  • Quels sont mes comportements ?
  • Qu’est ce que je dois préparer ?
  • Qu’est-ce qu’on attend de moi ?
  • Qu’est ce que j’attends de moi ?

En phase de formalisation de projet de création d’entreprise vous êtes amené(e) à nous poser des questions : « comment convaincre mon entourage de ma super idée. C’est une période pendant laquelle vous êtes joyeux(se) et passionné(e), où vous saisissez toutes les opportunités pour parler de votre projet et où vous n’avez pas envie d’écouter les autres.

En phase de lancement et de rentabilisation, la création d’entreprise nécessite une dépense d’énergie énorme, il faut alors choisir ses bases de sécurité et prendre confiance. C’est un moment d’euphorie pendant laquelle il est parfois difficile d’accepter que les « autres » mettent des limites à votre projet.

Puis vient la rupture, la fin d’une affaire ou la une baisse de motivation qui peut être générée par la suractivité investie dans le projet. Vous aurez tendance à vous mettre en retrait, à refuser de traiter le problème.

Le processus de deuil est alors obligatoire, pour sortir de cette période de découragement et d’incompréhension, pour parvenir à accepter une situation pour le moment difficilement acceptable et plus tard retrouver de l’énergie pour recréer.

Faire le point permet d’effectuer un changement de premier ordre : Soit « j’y crois à nouveau et je repars, ou je vais faire un bilan ou une formation et je relancerai mon projet... ». Soit je suis perdu(e) et découragé(e) et il faut encore maturer et se faire prendre en charge pour ne pas rester isolée(e). Prendre le temps nécessaire pour constater que l’on l’occasion de voir plus loin, de trouver plus de liberté et concevoir que d’autres manières de faire peuvent être acceptables.

Acquérir de nouvelles valeurs fait partie des changements de 2nd ordre : « Je suis encore incertain(e) mais je vois ce que je dois faire ! »
Cette étape permet de regagner en confiance en soi, dans son projet, envers les autres, de retrouver de l’optimisme et de réinventer le futur. L’horizon s’éclaire et les projets sont à nouveaux sur les rails.

Etablir ses bases de sécurité

Les bases de sécurité apportent protection, réconfort et énergie ; elles prennent diverses formes : êtres humains, objectifs, pays, animaux, objets, croyances, religions ; L’interaction entre les bases de sécurité « êtres humains et objectifs » contribue à former l’estime de soi d’un individu et la réussite. (Georges Kohlrieser)

Si vos bases de sécurité ne vous semblent pas évidentes, vous pouvez tout au long de votre vie rencontrer une personne, un professionnel ou une figure d’autorité qui pourra devenir votre base de sécurité.

Quelques conseils pour développer ses bases de sécurité dans une projet de création d’entreprise

  • Identifier mes ressources
  • Enquêter auprès de professionnels
  • Cerner mes atouts et mes limites
  • Prendre en compte les opportunités et les menaces de l’environnement
  • Mettre en cohérence et faire des choix
  • Mesurer les écarts
  • Mesurer mes besoins en formation
  • Enrichir et activer mon réseau
  • Etre accompagné(e) par les pros
  • Négocier des aides
  • Construire des plans d’action...

« Les Samedis Créateurs » sont un cycle de conférences gratuites et mixtes pour les chefs d’entreprises et les personnes qui portent un projet de création d’entreprise.

Prochains Samedis Créateurs ici.

  • David Mérieau, responsable de l’Incubateur Produit en Bretagne

  • Anne Marie Moisy, spécialiste du développement personnel

le 23 juin 2009 par Gaëlle Vigouroux