Portraits de femme >

Valérie LEBRET crée « Isolation et enduits naturels » : une société de maçonnerie spécialisée en éco-construction et en restauration de patrimoine

Valérie LEBRET, lance en mai 2012 son activité spécialisée en maçonnerie éco-construction et en restauration de patrimoine par l’intermédiaire de la coopérative d’activités et d’emploi des Côtes d’Armor « Bâti-premières »

A 44 ans, Valérie vit à Broons avec son conjoint, leur 2 enfants sont à présent autonomes. Elle est très investie sur son projet de maçonnerie terre et pierre qui propose de la rénovation et de la construction à base de matériaux naturels. Elle applique des techniques anciennes de construction bretonne et « d’ailleurs ». Elle monte des murs constitués de terre et de paille. Cette terre naturelle que l’on trouve partout sous nos pieds est à moindre coû »t et se révèle être d’une richesse en terme d’isolation et solidité pérenne. Elle pose des enduits naturels de terre et de chaux. Des nuances, une luminosité à découvrir...et à créer...

Elle travaille seule, avec son conjoint mais elle a également développé un réseau d’ouvriers du bâtiment spécialisés en éco-construction et en restauration du patrimoine constitué de personnes qu’elle a rencontrées au cours de sa formation professionnelle effectuée en 2011. Ce réseau représente une force et permet d’intervenir « ensemble » sur différents chantiers.

Un parcours, un cheminement :

Après une nuit chahutée et un mauvais réveil, Valérie décide de donner un nouvel élan à sa vie professionnelle et exprime le souhait d’effectuer une formation pour se professionnaliser. Tout va alors très vite, un échange avec les services du Pôle emploi lui permet de débuter une formation intitulée « ouvrier en restauration du patrimoine ».
Cette formation de 9 mois se déroule avec le Centre ECLIS qui lui propose l’apprentissage des techniques d’enduits de terre et de chaux. Ce temps de formation est une révélation, les techniques d’apprentissage, la possibilité d’une mise en pratique immédiate sur un véritable chantier, six semaines positives de stage en entreprise et un réseau humain stimulant.
Valérie aime travailler avec ses mains et à l’extérieur
cette étape semble être l’aboutissement d’un parcours investi et diversifié...

A la fin de la troisième, elle opte pour un CAP coiffure, très rapidement elle abandonne cette voie pour travailler avec son mari à la gestion d’une boite de nuit.
Passionnée par la restauration de bâtiment, le travail du contact, ils cessent cette activité après cinq années d’exercice et créent une ferme auberge sur la commune de Broons. Pendant dix années cette activité est très épanouissante, la localisation de la ferme auberge offre une prestation authentique qui séduit et permet à Valérie et à sa famille de développer des relations enrichissantes et de privilégier la vie de famille. D’un point de vue économique la localisation de cette activité n’est pas véritablement favorable et l’activité s’étouffe. Valérie explique aussi simplement que parfois le rythme d’une entreprise témoigne de la motivation et qu’après dix années ils avaient certainement fait le tour.
Son mari lance alors une activité en plomberie pour laquelle Valérie s’impliquera en qualité de conjointe collaboratrice. Mais la plomberie c’est pas vraiment ça en terme d’épanouissement...En parallèle de ces expériences elle et son mari ont toujours effectué la restauration de maison.

Nous sommes en octobre 2012 et après six mois d’activité Valérie semble épanouie et expose son parcours comme un cheminement, une évidence « redonner vie au patrimoine est passionnant ». La période à venir va être calme en terme de travail de terrain car les matériaux utilisés sont difficilement applicables en autonme/hiver aussi elle va privilégier la communication de l’entreprise (salon, contact avec professionnels...)

Valérie bénéficie des regroupements et de la richesse du réseau Bâti-première ; des rencontres qui permettent de prendre du recul par rapport à son activité, offre un appui moral et des informations professionnelles et de qualité pour développer au mieux son entreprise. Ce statut représente pour elle la possibilité de tester la viabilité de leur projet en grandeur nature.

Notre échange, le partage de son travail marque une pause, un temps de sérénité au cœur de la nature et de l’authenticité !

Contact :

Isolation et enduits naturels

Valérie LEBRET

07 61 27 47 89 / 02 96 84 76 76

vallebret@bbox.fr

www.enduit-terre-chaux.fr

Intervention sur toute la Bretagne

  • Isolation projetée chanvre
  • Enduits terre ou chaux
  • Joint pierre à la chaux
  • Aide à l’auto-construction

le 4 décembre 2012 par CIDFF 22 karinne