Conseils d’experts >

La force des réseaux d’entrepreneurs

Les conseils de Françoise Duprat, spécialiste des réseaux

l’intervention de Françoise Duprat détaille de façon très concrète les avantages des réseaux, mais aussi quelques points de vigilance.

La force des réseaux de créateurs et créatrices

"La proximité géographique des pépinières permet de rencontrer des personnes vivant le même type d’expérience et donc d’éviter l’isolement.
l’union fait la force, c’est bien connu : partages d’expériences, transfert de compétences, se réconforter dans les moments difficiles, se rendre service , la liste des avantages du fonctionnement en réseau n’est bien sû »r pas exhaustive.
La force de l’exemple de ceux qui ont réussi dynamise les autres, les anciens permettent aux nouveaux de s’insérer plus rapidement dans le tissu économique local.

Mutualiser les moyens pour n’investir que dans son outil de production : ce sont des économies non négligeables !!
l’obtention de la masse critique permet des actions collectives : formation, information ...

Echanges d’expériences et de bonnes pratiques, le réseau de la technopole comme « le club des créatrices », mis en place conjointement par la Boutique de Gestion et le Centre d’Information des Femmes, ou encore le réseau « entreprendre au féminin », sont de bons exemples de fonctionnement en réseau, dans une logique d’intérêts partagés ( gagnant-gagnant).

Les réseaux d’experts

Pouvoir identifier et qualifier les experts prestataires dont l’entreprise va avoir besoin, pouvoir les actionner au moment voulu, à moindre coû »t et avec la pertinence nécessaire, c’est autant de gain de temps et d’efficacité.

Experts comptables, avocats, assureurs, banquier, prestataires téléphoniques, informatiques , ont été sélectionnés avec soin et une garantie de sérieux et de qualité au service des entreprises adhérentes du technopole.

« Se regrouper pour se développer conjointement »:la devise d’un réseau d’affaires.

Les professionnels se regroupent pour développer des synergies : prescriptions mutuelles, co- traitance, sous traitance, recherche d’affichages communs, élargir le spectre d’intervention de chaque membre, recherche de crédibilité ( référencement), bref « faire du business ensemble » là encore les avantages du fonctionnement en réseau ne sont plus à démontrer.

Les réseaux sont ils pertinents pour tout le monde ?

Attention cependant ! Il ne faut pas se leurrer, un réseau professionnel est là pour développer des affaires, ce n’est pas un réseau amical.

Les règles qui s’appliquent au sein de ces réseaux , explicitement ou implicitement sont celles du commerce : concurrence, contractualisation des échanges commerciaux développés ..

Il faut avoir une idée claire ce qu’on vient chercher dans le réseau, ne pas se voiler la face sur ses propres intentions ou celles des autres !

Quelques questions à se poser avant d’intégrer un réseau :

Quels résultats J’attends du réseau, quels moyens nécessaires pour atteindre les résultats visés ? Mais quelle est ma contribution personnelles à ces moyens ??

«  Il faut savoir donner pour recevoir,

« Pour avoir accès à un carnet d’adresses, il faut savoir ouvrir le sien.."

« Pour être prescrit, il faut prescrire ...... »

l’effet réseau est basé sur une relation de confiance et d’échanges, cela se construit dans le temps et s’entretient.

La déontologie, explicite ou implicite doit être respectée :
Confidentialité
Concurrence, certes, mais pas sauvage
Développer ses propres affaires, oui, mais dans le respect de celle des autres.

Attention, cependant, les réseaux comportent certains risques

Il faut savoir être sélectif et choisir ses réseaux : cela nécessite de l’investissement en temps, en énergie ...
On ne peut être actif dans beaucoup de réseaux simultanément !!
d’autant qu’on observe de la concurrence entre certains réseaux : en terme d’affichage, de valeurs défendues, de mode de fontionnement.

A ne pas être vigilant, on peut se mettre dans des situations intenables, risquer de brouiller son image, de se mettre à dos des interlocuteurs que l’on cherchait à approcher.

Il y a donc un équilibre à trouver entre l’investissement concédé, et le retour sur investissement escompté.
Faire un suivi qualitatif et quantitatif (origine des contacts, temps consacrés, frais éventuels, affaires effectuées) permet d’évaluer la pertinence de l’adhésion à un réseau ou à un autre."

Contact Entreprendre au féminin : Gaëlle Vigouroux 02.98.17.00.62

le 16 juin 2004 par Claire Méheut