Portraits de femme >

Isabelle Rouxel, de l’enseignement à la reprise d’une cave à vins

Cave le « Taste-Vin »- 1 Rue Jean Monnet 22950 TREGUEUX

Après 18 ans d’existence Isabelle Rouxel reprend le « Taste-Vin » en juillet 2010. Située à Trégueux la cave propose une large gamme de vins, whiskies rhums et autres spiritueux mais également produits du terroir et accessoires (verres, livres...) aux particuliers et professionnels.

La naissance du projet : envie et passion

L’envie d’entreprendre Isabelle l’avait depuis plusieurs années, la passion du vin et la mise en vente du « taste-vin » par l’ancien propriétaire détermineront plus précisément ce projet.

Après 14 années passées dans l’enseignement, cette envie se fait grandissante et rapidement envisageable ; elle rencontre alors un conseiller de la Chambre de Commerce pour valider son projet, l’idée est lancée, Isabelle alors en congé parental profite de cette année pour monter son activité.

Elle rencontre le propriétaire plusieurs fois, mène une étude de marché, démarche les banques, évalue les questions pratiques : horaires d’ouverture, possibilité de partir en vacances, vérifie la compatibilité de ce projet avec une vie de famille.

Accompagnée par la chambre de commerce, elle se forme à la création d’entreprise, puis se perfectionne en Å“nologie à l’institut d’Å“nologie de Bordeaux, toujours en formation continue elle se positionne sur une qualification « Master of Wine » un diplôme reconnu par le métier qu’elle suit à Londres et Paris.

Marquer le « taste vin » d’une empreinte féminine

A la tête du taste-vin depuis juillet 2010, la passation a eu lieu pendant 1 mois durant lequel elle s’imprègne du fonctionnement du magasin, des habitudes de la clientèle, et des chiffres...

Aujourd’hui grâce aux « chèques conseils » du conseil régional, elle s’approprie le « taste-vin » : des professionnels lui apportent alors expertise en aménagement, marketing et communication qui lui permettent des travaux d’aménagement lors de son installation, élargissement des gammes de vins proposées, le développement des rayons whiskies, Rhums et autres spiritueux ; création d’un rayon épicerie fine et produits du terroir, accessoires en art de la table et librairie.

Elle développe également sa communication, propose des animations dégustations saisonnières et cherche à féminiser davantage sa clientèle par la proposition de nouvelles gammes et par une communication plus ciblée.

Très investie dans le développement de son activité elle accepte les contraintes classiques liées à la gestion d’une activité commerciale : effets de la crise économique, difficulté à se rendre visible, difficulté à anticiper les demandes mais regrette particulièrement le manque de temps d’échange avec d’autres professionnels du secteur ou encore l’impossibilité de s’investir pleinement dans les actions des réseaux spécifiques de femmes en responsabilités.

le 4 juillet 2011 par CIDFF 22 karinne