Actions territoriales... >

Concours « Femmes entrepreneures en Bretagne » : cinq lauréates récompensées

Pour la 3e année consécutive, l’û€°tat, le Conseil régional, la Caisse des Dépôts et 4 partenaires du monde économique, le réseau Entreprendre Bretagne, KPMG, la Banque Populaire de l’Ouest et Bretagne Active, ont choisi de mettre à l’honneur l’entrepreneuriat féminin en récompensant 5 dirigeantes : quatre pour la création récente de leur entreprise, et la cinquième pour son expérience, sa réussite à plus long terme et son exemplarité. Chacune s’est vue remettre, ce jour, un prix d’un montant de 3000 €.

Depuis le 1er mai 2013, date limite du dépôt des candidatures, un jury, composé de 7 représentants des partenaires du concours, s’est réuni pour déterminer les 5 lauréates parmi les 54 dossiers déposés :

4 PRIX JEUNES ENTREPRISES


Ariane PEHRSON, Saveurs et Logistique LORIENT (56)
Création en février 2010, 5 personnes salariées
Gwenaëlle BRENNER, G2H29 BRIEC (29)
Création le 07 décembre 2011, 8 personnes salariées
Alexandra LE GENDRE, ALG électricité SAINT GREGOIRE (35)
Création le 15 décembre 2011
Sylvie et Ève CARDON, Chocolaterie Les Nénettes VANNES (56)
Création le 1er novembre 2010, 3 personnes salariées

1 PRIX DU JURY


Sandra KERLOC’H et Sarah JETTAIN, Secrets de familles CHû€šTEAUNEUF DU FAOU (29)
Création le 15 juin 2005, 5 salariées

Deux tables rondes

Cette remise des prix a été précédée, dans l’après-midi, d’un forum ouvert à tous (Forum des initiatives et des créatrices) permettant aux acteurs / actrices de la création / reprise d’entreprise et des femmes entrepreneures d’accueillir, de conseiller les participants, les visiteurs... et de 2 tables rondes sur les thématiques des femmes entrepreneures en Bretagne :

Réseau d’entreprises, réseaux sociaux : un enjeu pour le développement des entreprises ?
Avec Marie KEROUANTON (Marie K Communication, membre d’Entreprendre au féminin Bretagne), Bruno VOYER (Réseau Entreprendre Bretagne), Gwenn LE DOARE (Réseau entreprendre au Féminin Bretagne), et Brigitte PRONOST (Blé Noir, crêperie, centre de formation, traiteur membre CJD).

Des besoins nouveaux : des réponses et des entreprises innovantes
Avec Nicole HENRY (Scoop Carpe Diem, service aux personnes malades d’Alzheimer), Emilie BOURHIS (Le Potager de Mémé, restauration circuits courts à Brest), Nolwenn LACHEVRE (Indigènes, architecte éco construction, habitat participatif), et Marie-Laure COLAS (Octopousse, financement participatif).

Le constat

Les femmes ne représentent à ce jour, en France, qu’un tiers des créateurs d’entreprises. L’enjeu de ce concours régional est donc de valoriser des projets d’entrepreneurs au féminin, de faire connaître leur
parcours gagnant pour communiquer, au plus grand nombre, le goû »t d’entreprendre.

Les partenaires du concours sont tous mobilisés : chacun, dans sa propre organisation, s’est engagé en faveur des droits
des femmes et de l’égalité professionnelle entre femmes et hommes.

DES CHIFFRES QUI EN DISENT LONG SUR LES INû€°GALITû€°S EN BRETAGNE COMME AILLEURS...

  • Salaires des femmes inférieurs de 20 à 30% à ceux des hommes,
  • Emplois partiels occupés à 83% par des femmes,
  • Postes peu qualifiés en grande majorité et dans des secteurs difficiles (agroalimentaire, hôtellerierestauration,
  • grande distribution...),
  • Précarité des emplois (augmentation des contrats en intérim, des temps partiels subis...),
  • Pauvreté : 80 % des travailleurs pauvres sont des femmes...
  • Intervention de Mélusine et Pilou, clowns d’entreprise

  • Affluence sur les stands

  • Table ronde avec Gwenn Le Doaré et Marie Kerouanton du réseau EAFB

  • Alex Le Gendre, entreprise d’électricité - prix jeune entreprise

  • Sandra KERLOC’H et Sarah JETTAIN, Secrets de familles, prix spécial du jury

  • Ariane Pherson - Saveurs et logistique, prix de la jeune entreprise

  • De nombreuses femmes sont venues de toute la Bretagne

  • Gwenaelle Brenner-G2H29, prix de la jeune entreprise et membre d’Entreprendre au féminin

  • Sylvie et Ève CARDON, Chocolaterie Les Nénettes

  • Dans l’entreprise de Pilou et Mélusine, c’est Mélusine qui « porte le projet » !

le 27 juin 2013 par Gaëlle Vigouroux