Portraits de femme >

Catherine Chatain : explorer d’autres champs du Social.

Catherine Chatain a ouvert en 2010 un cabinet d’expertise sociale pour explorer d’autres champs du social et accompagner des personnes qui ont besoin d’écoute et de conseils mais qui ne souhaitent pas s’adresser aux services sociaux. Elle travaille en complémentarité avec les services sociaux et éducatifs existants et a été accompagnée dans sa création d’entreprise par Entreprendre au féminin Bretagne.

Catherine Chatain est assistante sociale diplômée d’état depuis 1979.
Elle a travaillé pendant 22 ans en tant qu’assistante sociale à l’Education Nationale, et c’est en 2002, qu’elle choisit de quitter la Fonction publique, et de faire valoir ses droits à une retraite anticipée, en tant que mère de 4 enfants. Jeune retraitée, elle poursuit cependant son activité de travailleur social en effectuant des missions d’enquêtes sociales auprès des Tribunaux et de la Cour d’Appel.

C’est dans ces pratiques d’enquêtrice qu’elle se rend compte que de nombreuses personnes qui pourraient avoir besoin des services sociaux n’en font pas la démarche, soit par honte, de peur d’être stigmatisées et ou parce qu’elles refusent d’être assistées. Parallèlement, elle s’inscrit à la faculté de Brest pour suivre un DUT en alcoologie, toxicomanies et addictions afin de mieux comprendre et d’accompagner les personnes confrontées aux addictions.

L’idée a germé !

l’idée a germé : elle proposera un accueil, une écoute et un accompagnement aux femmes et aux hommes qui ne veulent pas solliciter les Services Sociaux d’Etat, mais qui souhaitent faire face à leurs difficultés, sans sentiment de honte, avec l’envie de s’en sortir et d’être ACTEUR de ce qu’ils vivent.
« Ma technicité reste celle d’une assistante sociale, ce qui change et qui change aussi pour l’Autre, c’est que la personne qui vient me rencontrer, le décide et me choisit. Aujourd’hui, on me paie pour trouver des solutions concrètes et j’ai une obligation de résultat. L’introduction de ce rapport direct à l’argent permet à la personne qui me sollicite de rester acteur, elle me choisit, vient me rencontrer et J’y mets beaucoup d’énergie mais j’ai gagné en souplesse dans la conduite des entretiens, en apportant davantage de temps et une meilleure qualité d’écoute. Ma relation à l’Autre est basée sur l’altérité. Je ne suis pas positionnée en rivalité avec les Services sociaux existants, mais bien en complémentarité des offres d’accompagnement social et éducatif. »

Une formation pour passer de l’imaginaire à la réalité

Ce projet de création d’activité, Catherine l’a muri pendant 4 ans, date de son premier rendez-vous à la CCI.
En mars 2010, Catherine CHATAIN intègre la formation Entreprendre au féminin, une formation riche en rencontres, qui la stimule, l’encourage dans ses réflexions et son parcours de création. Elle y découvre les différents pans de la création d’entreprise, analyse son rapport aux risques et aux changements, se déculpabilise face à l’argent, diversifie son réseau...
La formation lui permet de confronter son idée aux autres et de faire passer son projet « de l’imaginaire à la réalité ». « Le réseau Entreprendre au féminin m’a véritablement mis le pied à l’étrier. Aujourd’hui, j’ai un bon réseau, je suis actrice de mes changements professionnels. C’est enrichissant car il faut toujours réfléchir, aller de l’avant, communiquer ! »

Catherine reçoit ses clients sur rendez-vous, dans son cabinet à Beg Meil, à Fouesnant, et continue son activité d’experte agréée par les Tribunaux. Elle explore, depuis quelques mois, une nouvelle facette de son métier en intervenant comme assistante sociale auprès des salariés pour le compte d’entreprises du sud Finistère via le groupement d’employeurs Cornoualia. L’entrepreneuriat lui aura permis de découvrir d’autres facettes d’un métier riche et qui se doit d’évoluer.
Catherine Chatain
Cabinet d’Expertise sociale
4, rue st Guénolé
Beg Meil
29170 FOUESNANT
06 08 78 58 37
catherinechatain@wanadoo.fr
http://as-liberale-en-cornouaille.webnode.fr/
http://www.viadeo.com/profile/0022etks9oddim6v

le 18 novembre 2011 par Gaëlle Vigouroux